Radium girls de CY

EN6NoWcW4AA_eLV.jpg

La couverture est à venir

En 1918, dans le NEW JERSEY. Dans l’usine de montres UNITED STATES RADIUM CORPORATION, Edna est embauchée. Elle doit peindre les chiffres des cadrans avec une peinture phosphorescente  . Un métier pas forcement passionnant mais l’ambiance est bonne et elle se fait vite des amies: une fratrie de 5 soeurs, fofolles, joyeuses et bien décidées à croquer les vie.

Par coquetterie, elles se peignent les ongles, les dents avec cette peinture et sont vite surnommées les « ghost girls« . Des ennuis de santé vont noircir ce tableau.

 

CY signe ici un one shot brillant. Tiré d’une histoire vraie, son scénario montre l’indifférence de la puissante CORPORATION pour ses employées et leur combat pour faire reconnaitre leur maladie. Même si, une compensation tardive viendra soulager la fin de vie de ces jeunes femmes, le mal était fait et la fin inévitable. Un procès viendra même blanchir la société.

Avec un trait de crayon toujours aussi reconnaissable, CY croque avec beaucoup de force et de tendresse cette fratrie condamnée. La simplicité (dans le bon sens du terme) du dessin permet de se concentrer sur l’histoire.

 

En librairie fin Avril

2 commentaires sur “Radium girls de CY

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :