Quatorze juillet de B. VIVES & M.QUENEHEN

1ere incursion dans le monde du polar pour le talentueux Bastien VIVES aidé par un scénario efficace de Martin QUENEHEN.

Un gendarme ambitieux, un veuf et sa fille, la chaleur d’un village du sud de la France et un climat socio politique tendu; voilà les ingrédients de ce one-shot.

La force narrative de ce polar tient dans sa capacité à prendre son temps ! Le tempo est lent et sert admirablement à planter le décor. La tension monte comme la plainte d’un violon et le final ne fait que confirmer l’impression du début : la violence sera la réponse face à la crainte et l’angoisse. Le dessin de VIVES est à la fois précis et nuancé. Le scénario de QUENEHEN progresse pas à pas dans un crescendo émotionnel.

Un très bon album

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :